homepage-pokericon-fr_FR

PMU Poker

Le logiciel

Les mains de départ et de défense en fullring

Les mains de départ et de défense en fullring

Introduction

L’un des éléments déterminants dans la réussite au poker est de ne pas commettre d’erreur dans le choix de ses mains de départ. Parmi les cartes que vous allez recevoir, certaines seront fortes, d’autres seront faibles. Certaines permettront de réaliser des combinaisons et d’autres pas.

Un bon joueur de poker jette 80% des cartes qu’il reçoit parce qu’elles ne le satisfont pas, vous verrez que nous vous conseillons même de ne jouer que 5% de vos mains en début de position !
Pour commencer, dressons une classification des meilleures mains de départ:

A- Les paires

Elles forment en elles-mêmes un jeu qui peut gagner sans amélioration. Les grosses paires sont
évidemment plus puissantes que les petites. Sur les 169 mains de départ possibles, la plus puissante est la paire d’As, vient ensuite la paire de Rois.

B- les mains comportant un As

Viennent ensuite les mains qui comportent un As, mais la carte qui accompagne cet As est très
importante (kicker). Ainsi, As Roi, bat As Dame. Ces mains de départ, à la différence des paires, doivent s’améliorer avec le tableau.

C- Les connecteurs

Viennent ensuite les connecteurs. Il s’agit de cartes consécutives permettant de former des quintes, par exemple Valet-Dame ou 8-9… Si elles sont assorties elles permettent en plus des quintes de réaliser des couleurs. Ces mains de départ permettent de réaliser des combinaisons très fortes, mais dans un petit nombre de cas seulement : souvent elles seront dominées et battues. Il est possible de jouer également, et de la même façon, des cartes quasi consécutives, avec les mêmes objectifs, comme Dame-10, Valet-9 ou 7 et 5.

D- Les cartes à ne pas jouer

Toutes les autres possibilités produisent des mains très faibles, qui seront difficiles à jouer, voire le plus souvent perdantes.

Par exemple la pire des mains de départ est 7 et 2 avec deux couleurs, avec 9 joueurs à parler derrière vous.

Dans cet article, nous allons vous présenter tous les facteurs à prendre en compte pour entrer correctement dans un coup et prendre les meilleures décisions possibles pré-flop. L’éventail de mains de départ que nous recommandons est destiné à des joueurs débutants pour un jeu conservateur et sécurisé.

Notre présentation sera exclusivement consacrée aux tables pleines ou full ring (9 ou 10 joueurs) et s’inspirera de la classification des mains de départ au no-limit Hold’em de David Slansky.

Analyser une situation

Pour effectuer une sélection stricte de vos mains de départ, voici les questions à absolument vous poser avant de prendre votre décision.

  • Quelle est ma position à la table ?
  • Quelle(s) action(s) a ou ont eu lieu avant moi ? (limp ? relance ? Tout le monde s’est couché ?)
  • Combien de joueurs reste-t-il à parler après moi ?
  • Ces joueurs sont-ils larges ou serrés ?

Présentation générale de la classification des mains de départ

Avec sa classification des mains de départ, David Slansky a établi un support très intéressant qu’il est impératif de maîtriser pour limiter vos erreurs pré-flop.

Le principe est très simple : Slansky a divisé les 1326 combinaisons de départ possibles en 8 sousgroupes,selon la force de chacune. Le groupe 1 contient les mains à plus fort potentiel et le groupe 8 les mains les plus faibles.

Voici ce que cela donne :


Petit rappel : (s)=suited (assorties) (o)=offsuited (dépareillées)(x)=petite carte

  • Groupe 1 : AA, KK, QQ, JJ, AKs
  • Groupe 2: TT, AQs, AJs, KQs, AKo
  • Groupe 3: 99, JTs, QJs, KJs, ATs, AQo
  • Groupe 4: T9s, KQo, 88, QTs, 98s, J9s, AJo, KTs
  • Groupe 5: 77, 87s, Q9s, T8s, KJo, QJo, JTo, 76s, 97s, Axs, 65s
  • Groupe 6: 66, ATo, 55,86s, KTo, QTo, 54s, K9s, J8s, 75s
  • Groupe 7: 44, J9o, 64s, T9o, 53s, 33, 98o, 43s, 22, Kxs, T7s, Q8s
  • Groupe 8: 87o, A9o, Q9o, 76,42s, 32s, 96s, 85s, 58o, J7s, 65o, 54o, 74s, K9o, T8o

Ce tableau est une référence même s’il a essuyé quelques critiques notamment en surévaluant des
mains à construire (tels que certains connecteurs assortis) par rapport à des hauteurs (ex :Ax).
Gardez bien à l’esprit qu’il ne constitue qu’une indication sur la valeur brute de votre main mais que vous devrez prendre de nombreux autres facteurs en compte pour prendre la décision optimale ! Il existe notamment des situations où il est recommandé de coucher une main du groupe 1 pré-flop (ex : la bulle d’un gros tournoi).

L'importance de la position

Absolument tous les supports d’apprentissage (articles, vidéos, forum…) consacrés au Texas Hold’em
vont vous vanter l’importance de la position dans un coup joué. Vous devez impérativement intégrer cette notion pour progresser.

Le poker est un jeu d’informations : plus vous en avez à votre disposition, meilleure sera votre décision. Un joueur se situant en fin de parole aura beaucoup plus d’informations qu’un joueur parlant en premier. Les renseignements pris en fonction des actions adverses constituent un énorme avantage pour le dernier joueur à parler.


Le jeu en position précoce se caractérise par un manque de visibilité et implique donc une force réelle de votre main lorsque vous entrez dans un coup. Cela est d’autant plus vrai en table pleine ou de nombreux joueurs restent à parler.

Votre position va donc déterminer l’éventail de vos mains de départ. Très serré en début de parole, celui-ci va naturellement s’élargir sur les positions tardives.

En table pleine, nous distinguons 4 positions :

  • les positions précoces (early positions) comprenant le premier de parole (under the gun ou UTG) et les deux joueurs suivants (UTG+1, UTG+2).
  • Les positions intermédiaires (middle-position) UTG+3 et les deux suivantes.
  • Les positions tardives (late position) comprenant le cut off (juste avant le bouton) et le bouton.
  • La petite et la grosse blinde.

 

Table-position

 

La force de votre main sera dépréciée si vous faîtes face à plusieurs adversaires. Plus le nombre de
joueurs impliqués dans un coup est élevé et plus vos chances de l’emporter s’amenuisent. L’autre avantage de jouer en fin de parole est de connaître le nombre de joueurs dans le coup et donc situer plus précisément la force de sa main.

Dans les positions précoces, la probabilité d’être relancé est supérieure. C’est pourquoi il est nécessaire
d’avoir une main très forte pour ne pas être dominé et pouvoir faire face à cette sur-relance.

Prendre en compte les actions adverses : La théorie du Gap Concept

Cette théorie a également été initiée par Slansky et s’appuie sur un postulat simple : Vous avez besoin d’une meilleure main pour payer une relance que pour relancer vous-même.

Ce concept fondamental désigne donc la différence de valeur entre la main de l’ouvreur et la main du payeur. Le Gap Concept met en relation la valeur des mains de départ, la position des joueurs et l’enchainement des enchères dans un coup.

On a vu qu’un joueur relançant en début de parole devait le faire avec une main légitime car beaucoup de joueurs restent à parler derrière lui. Il représente donc déjà de la force. Un joueur qui le relance (3bet) introduit un nouvel écart de valeur dans la représentation des forces, cet écart sera à nouveau creusé en cas de nouvelle relance (4bet) qui logiquement ne sera fait qu’avec une main premium telle qu’AA ou KK. Chaque mise ou relance représente donc un pallier de valeur supplémentaire et implique nécessairement une main plus forte pour s’aligner à ces enchères.
Dans le cas d’une relance ou sur-relance à tapis, le Gap Concept est primordial car il oblige le payeur à ne compter que sur la valeur réelle de sa main pour remporter le coup alors que l’ouvreur a deux moyens de gagner le coup : En faisant coucher son adversaire ou en le battant à l’abattage. Ainsi, le payeur n’a d’autre choix que d’avoir une main meilleure que le relanceur.

Prenez en compte le Gap Concept pour choisir soigneusement vos mains de départ et adaptez-vous aux actions adverses. Celles-ci vous indiquent si votre main de départ mérite d’être jouée.

Eventail de mains à relancer en fonction de la position

Jouer en position précose

Lorsque vous vous situez dans les trois positions suivant la grosse blinde, vous allez jouer le coup postflop hors de position (sauf dans le cas où vous n’êtes payé que par un joueur situé dans les blindes).

Votre choix de main de départ est très limité et ne concerne que les mains les plus fortes. Vous relancez:

  • Pour un jeu serré : Exclusivement les mains du groupe 1
  • Pour un jeu plus large : Les mains du groupe 1 et 2

Jouer en position intermédiaire

Les positions 4, 5 et 6 sont plus confortables à jouer que les positions précoces. Elles permettent
d’élargir votre éventail mais requièrent néanmoins une certaine prudence. N’hésitez pas à resserrer cet éventail si vous avez repéré que les joueurs qui parlent après vous sont larges. Vous relancez :

  • Pour un jeu serré : Les groupes de 1 à 3 inclus, plus 88, 77.
  • Pour un jeu plus large : Les groupes de 1 à 4 inclus, plus 77, 66, 55, 44.

Jouer en position tardive

Il s’agit des deux places avant les blindes (cut off+dealer). Ces places ont l’avantage de manoeuvrer plus facilement post-flop, vous allez donc naturellement élargir considérablement votre éventail de main en comparaison avec les positions précoces.
Vous relancez:

  • Pour un jeu serré : Les groupes de 1 à 5 inclus, plus 66, 55, 44, 33, 22
  • Pour un jeu plus large : Les groupes de 1 à 5 inclus, plus 66, 55, 44, 33, 22, KTo, QTo.

Jouer en position de blindes (SB/BB)

Dans cette position, il est impératif d’anticiper un jeu post-flop qui ne sera pas aisé car vous serez
premier de parole. Si un ou plusieurs joueurs ont limpé (c'est-à-dire simplement payé la grosse blinde) et que vous êtes en position de petite blinde, vous n’allez relancer qu’avec une main très forte.

  • Pour un jeu serré : Le groupe 1 uniquement
  • Pour un jeu plus large : Les groupes 1 et 2.

Vous êtes en petite blinde mais personne n’est entré dans le coup jusqu’à vous, vous vous retrouvez donc en position de « bataille de blindes ». Vous relancez

  • Pour un jeu serré : les groupes 1 à 5 inclus
  • Pour un jeu plus large : les groupes 1 à 6 inclus

En position de grosse blinde, face à plusieurs joueurs dans un pot non relancé, agissez de la même
façon qu’en petite blinde. Vous relancez

  • Pour un jeu serré : le groupe 1 uniquement.
  • Pour un jeu plus large : les groupes 1 et 2.

En bataille de blindes et face à un limp de la petite blinde, vous relancez

  • Pour un jeu serré : les groupes de 1 à 5 inclus.
  • Pour un jeu plus large : les groupes de 1 à 6 inclus.

Sélection des mains de relance en fonction des positions

Positions précoces Positons intermédiaires Positions tardives SB BB
Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large
AA AA AA AA AA AA AA AA AA AA
KK KK KK KK KK KK KK KK KK KK
QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ
JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ
Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks
  TT TT TT TT TT TT TT TT TT
  Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs
  Ako Ajs
Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs
    KQs KQs KQs KQs KQs KQs KQs KQs
    Ako Ako Ako Ako Ako Ako Ako Ako
      99 99 99 99 99 99 99
      Aqo JTs JTs Aqo JTs JTs JTs
      88 QJs QJs Ajo QJs QJs QJs
      AJs KJs KJs 88 KJs KJs KJs
        Ats 77 Ats Ats Ats Ats
        Aqo Aqo 66 Aqo Aqo Aqo
        88 88 55 Ajo Ajo Ajo
        77 77 44 Kqo Kqo Kqo
        Ajo T9s 33 Axs Axs Axs
        Kqo QTs 22 88 88 88
        66 98s   77 77 77
        55 J9s   66 66 66
        Axs Ajo   55 55 55
          KTs   44 44 44
          Kqo   33 33 33
          66   22 22 22
          55       T9s
          44       Qts
          33       98s
          22       J9s
          Kjo       KTs
          Qjo       Kjo
          Jto       Qjo
          Axs       Axo
          Axo        

Eventail de mains pour payer en fonction de la position

Le Gap Concept nous impose de disposer d’une meilleure main pour payer que pour relancer. L’éventail
de mains pour caller sera donc plus serré que celui des relances.
Important : Vous devez systématiquement relancer AA et KK quelles que soient les actions
précédentes et votre position.

Jouer en position précose

Payer une relance en position précoce implique que l’on s’engage dans un coup où notre adversaire
représente déjà beaucoup de force. Soit il a relancé dans une position encore plus hâtive que la nôtre, soit il s’agit d’une sur-relance d’un joueur parlant après nous. Votre main doit donc être forte. Vous payez :

  • Pour un jeu serré : le groupe 1 uniquement
  • Pour un jeu plus large : le groupe 1 plus une partie du groupe 2 (1010,AQs et Ako).

Jouer en position intermédiaire

  • Pour un jeu serré : les groupes 1 et 2 uniquement
  • Pour un jeu plus large : les groupes 1 et 2 plus une partie du groupe 3 (99, 88, AQo, AJs).

Jouer en position tardive

Votre range de call sera plus large ici car, avec la position assurée sur le relanceur initial, vous vous
facilitez la tâche pour le jeu post-flop. Vous payez :

  • Pour un jeu serré : les groupes 1, 2, 3 plus KQo, 88, AJo, 77, 66, 55, Axs.
  • Pour un jeu plus large : les groupes 1,2,3,4 plus 77, 66, 55, 44, 33, 22, KJo, QJo, JTo, Axs, Axo.

Jouer en position des blindes

De petite blinde, une relance devra être suivie avec une très bonne main (range identique à celle des positions précoces). Les joueurs inexpérimentés font souvent l’erreur de payer trop souvent depuis les blinds alors qu’il s’agit de la pire position possible. Cette range s’élargit légèrement en grosse blinde.

En petite blinde, face à une relance adverse. Vous payez :

  • Pour un jeu serré : les groupes 1 et 2 plus AQo, AJo, 99, 88, 77, 66, 55, 44, 33, 22
  • Pour un jeu large : les groupes 1, 2, 3 plus AJo, KQo, 88, 77, 66, 55, 44, 33, 22.

En grosse blinde, face à une relance adverse. Vous payez :

  • Pour un jeu serré : les groupes 1, 2 et 3 plus AJo, KQo, 88, 77, 66, 55, 44, 33, 22
  • Pour un jeu plus large : les groupes 1, 2, 3, 4 plus KJo, QJo, Axs, 77, 66, 55, 44, 33, 22.

 

Sélection des mains de défense (call) en fonction des positions

Positions précoses Positons intermédiaires Positions tardives SB BB
Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large Jeu serré Jeu plus large
AA AA AA AA AA AA AA AA AA AA
KK KK KK KK KK KK KK KK KK KK
QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ QQ
JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ JJ
Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks Aks
  TT TT TT TT TT TT TT TT TT
  Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs Aqs
  Ako Ajs
Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs Ajs
    KQs KQs KQs KQs KQs KQs KQs KQs
    Ako Ako Ako Ako Ako Ako Ako Ako
      99 99 99 99 99 99 99
      Aqo JTs JTs Aqo JTs JTs JTs
      88 QJs QJs Ajo QJs QJs QJs
      AJs KJs KJs 88 KJs KJs KJs
        Ats 77 Ats Ats Ats Ats
        Aqo Aqo 66 Aqo Aqo Aqo
        88 88 55 Ajo Ajo Ajo
        77 77 44 Kqo Kqo Kqo
        Ajo T9s 33 Axs Axs Axs
        Kqo QTs 22 88 88 88
        66 98s   77 77 77
        55 J9s   66 66 66
        Axs Ajo   55 55 55
          KTs   44 44 44
          Kqo   33 33 33
          66   22 22 22
          55       T9s
          44       Qts
          33       98s
          22       J9s
          Kjo       KTs
          Qjo       Kjo
          Jto       Qjo
          Axs       Axo
          Axo        

Conclusion

Notre approche a été volontairement normative pour aider les joueurs inexpérimentés à ne pas
commettre d’erreurs. Des adaptations sont néanmoins possibles en prenant en compte l’ensemble des
paramètres à votre disposition tels que la taille de votre tapis, votre situation dans le tournoi, l’approche de la bulle…Il est possible d’ouvrir ou resserrer votre range en fonction des circonstances.

Afin de compléter cet article, découvrez nos vidéos pédagogiques:

Les bases de la stratégie Sit N Go sur PMU Poker

Le début de tournoi multi tables sur PMU Poker