homepage-pokericon-fr_FR

PMU Poker

Le logiciel

Les swings en short handed

Les swings en short handed

Lorsque vous vous retrouvez en short handed, les variations de taille de votre tapis, les swings, sont beaucoup plus importantes que lorsque vous vous trouvez à une table de poker en mode full ring. Voilà un facteur auquel il faut vous préparer afin de ne pas partir en tilt dès les premiers swings.

En short handed, les blinds étant plus importante et les relances plus élevées, votre tapis est amené à varier dans une bien plus grande proportion qu’en début de tournoi. En effet, si vous vous engagez dans un coup, il y a de fortes chances que votre tapis diminue ou augmente de 1/4, voire de 1/3 à la fin du coup. Il faudra donc vous préparer aux swings. Tant que vous engrangez les jetons, le risque de tilt est assez faible. Toutefois, si vous perdez plusieurs coups d’affilés et que votre tapis a diminué de moitié en trois coups, il y a de fortes chances que vous partiez en tilt et que vous vouliez vous refaire à tout prix. Très mauvaise idée ! En effet, gardez à l’esprit qu’en short handed, vous êtes souvent à un ou deux coups de repasser chipleader. La meilleure stratégie est donc de resserrer un peu votre jeu, de faire une sélection un peu plus drastique de vos mains et d’exploiter les bons spots. Certains joueurs paniquent lorsqu’ils n’ont plus beaucoup de jetons devant eux, perdent toute lucidité et se retrouvent à payer des relances avec des mains moyennes ou tenter de bluffer dans des conditions peu clémentes.

Les swings font donc partie du jeu en short handed et de la structure que ce mode de jeu implique. Vous devrez donc prendre en compte ce paramètre et ne pas succomber à des mouvements insensés comme des bluffs en shortstack ou une volonté de rentrer dans tous les coups si vous êtes chipleader.